Amandiers/ 4 jours de travail avec Bintou Dembele.

Jour 1 : Discuter. De nos obsessions mutuelles, nos intérêts croisés, les pistes de travail explorées, l’univers de référence.  Echanger, des références, regarder des photos, des extraits de spectacles, écouter des musiques.
On s’apprivoise.

Jours 2/3/4 : Au plateau.
La nécessité de la danse, que je ressentais, que je voyais depuis le début, nous explose en pleine face.

Les récits, les discours existent, ils sont ce par quoi on cherche à comprendre, e à nommer ce que l’on ressent/ ce qui est arrivé. 

Mais la parole ne suffit pas. 
Car les émotions et les souvenirs sont piégés dans les corps. Ils ne se réduisent pas à ce qu’on peut en dire. Ils résistent quelque part cachés au fond de notre matière organique, ils s’immiscent dans nos chairs et nos mouvements. 

Les exercices proposés par Bintou ces 3 jours servent à aller chercher ces traces. Elle amène exactement ce que je cherchais.
Et Bryan se tait, la musique en boucle, et y va. C’est assez stupéfiant. On a trouvé comment approcher la dimension qui manquait pour le moment.

http://soundcloud.com/thedo/lick-my-wounds

 

Et aussi : les thèmes de recherche de Bintou, qui rejoignent nos lectures et nos questionnements sur le colonialisme et ses traces, sont complètement liés avec le spectacle. Violences conjuguées pour conjugales, mais aussi pour conjuguer : le fonctionnement de la violence, et de sa mémoire, est le même dans des situations qui apparemment n’ont pas de lien.

Pour en savoir plus sur ZH, le dernier spectacle de Bintou Dembele : quelques articles dans Danser , ou Libération.

 

Karine

 

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s