Quelques lectures  qui alimentent nos réflexions et notre écriture.

 

Une référence absolue : Annie Ernaux (tout). Pour la concision de l’écriture, sa densité et sa sincérité. La dignité de ses récits.

Christine Angot Un amour impossible : pour la clarté de la description des relations, la précision, les pages magistrales sur la dimension sociale des violences familiales.

Eric Reinhardt L’amour et les forêts pour la description implacable des violences au sein du couple.

Emmanuel Carrère D’autres vies que la mienne : les vies des autres et leurs échos en nous. Sincérité de l’écriture. Délicatesse de la posture face aux drames.

Wajdi Mouawad

 

 

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s