Grâce au programme SPEAP- sciences Po, nous sommes en résidence au théâtre Nanterre-Amandiers, scène Nationale.
Nos matériaux de base sont rassemblés. On a restranscrit toutes les interviews et les meilleures improvisations. On les a imprimé, pour la première fois on tient en main toute notre matière. Cela nous permet de voir des manques : quelques interviews, des documents qu’il faut aller chercher.
On travaille la structure. Quelques scènes sont bien identifiées. Aujourd’hui on a défini un déroulé d’ensemble, la circulation générale que l’on visualise dans le spectacle.
Quelques scènes sont très problématiques : ici, ou là, elles ne signifieront pas du tout la même chose. Les récits des uns et des autres se contredisent parfois, pourtant, il ne faut pas que l’on puisse penser qu’on les mets en doute. Au contraire, nous voudrions faire apparaitre la sincérité de chacun. Ce qui nous intéresse c’est la mémoire, l’identité, pas la vérité. il faut sentir à la fois l’amour et la violence, les contradictions de ça. Il faut sentir comment on se construit par rapport à l’image d’un récit, qu’il faut ensuite, peut être, déconstruire pour s’approprier autrement sa vie, sans pour autant mettre en doute.

On teste : la musique, des enchainements.
IMG_0778

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s