Le spectacle a pour vocation d’être joué dans des salles classiques mais aussi auprès de publics plus spécifiques, à la fois par sa forme légère et par sa thématique, tels que prisons, lycées, établissements de santé et de soin, associations liées aux violences domestiques/ familiale, colloques de psychologues / universités de psychologie.

Nous proposons proposer des ateliers autour du spectacle (par exemple à l’automne en 2017 au Centre pour mineurs de Porcheville et au Collectif 12) .

Vous pouvez télécharger notre dossier pedagogique.

AXE THÉMATIQUES : EXPLORER LA MÉMOIRE  & L’IDENTITE / RACONTER LA VIOLENCE 

Plus que le récit d’une enfance malheureuse, le spectacle raconte la quête d’un homme : retrouver sa mémoire, et s’en libérer. Ce thème peut se décliner largement autour des notions de mémoire familiale/ héritage, mémoire de l’enfance, ou même mémoire d’un évènement historique.

Bien sûr la question de la violence parcourt aussi le spectacle : les évènements violents dont l’enfant a été témoin et peut être victime, la manière dont on se construit une identité autour de la violence, les difficultés pour s’en souvenir ou au contraire son caractère obsédant. Et au fond la question : comment peut on se libérer des évènements traumatisants que l’on a vécu.

En lycée, on pourrait travailler des propositions avec les enseignants, au plus près des auteurs et les thématiques travaillés en classe (en français, en histoire-géographie, en langues…). L’atelier pourrait ainsi prendre place dans des dispositifs interdisciplinaires.

AXE MÉTHODOLOGIQUE : ECRIRE AU PLATEAU

Nous proposons d’explorer le processus d’écriture que nous travaillons.

Selon les thématiques choisies, nous travailleront des situations vécues, imaginées, ou racontées, sous forme d’improvisations. Nous pourront rassembler des interviews (ou utiliser des récits déjà récoltés, par exemple dans le cas d’un travail sur nu évènement historique), pour chercher le moyen de les passer au plateau. Nous pourrons aussi proposer de travailler à partir de documents « réels » : comment en fait on théâtre? comment peuvent ils faire naitre des personnages, des situations?

A partir de ces exercices, nous proposerons des temps de travail articulant le plateau et « la table » pour écrire, formaliser des scènes.

Cela peut se coupler avec des exercices de prise de son et d’image : on peut utiliser la vidéo pour « fixer » les exercices de plateau et les retravailler ensuite.

TRAVAIL DU JEU

Plus spécifiquement, nous pourrons travailler quelques axes de jeu qui sont la base du spectacle.

  • Jouer seul plusieurs personnages : travail technique (identifier chaque personnage par un geste ou un signe, passer de l’un à l’autre avec fluidité)
  • Jouer une situation, concrète, vécue : comment trouver le ton, le rythme juste?
  • Représenter les voix qui traversent le personnage : ses obsessions, les voix des proches, les voix du passé….
  • Jouer les traces de la mémoire dans le corps, peut être en passant par la danse, le chant, le clown : d’autres formes qui laissent le langage de côté.